hey iris_


  • Accueil
  • > Archives pour février 2008

ça y est,

 

 

 i’m a fan of.

 

 

 

 


« ça craint »

j’arrête pas de dire ça.

mais quand je vois écrit sous « eh bien OUI, » :

 

Secrets de la drague

Recevez par email les secrets d’un dragueur pro

 

bah… c’est plutôt légitime.

ah ouais et puis je viens de revoir la Mouche de cronenberg, et pareil, ça craint.

par contre, j’ai une nouvelle référence culturelle !

« t’es qu’un boulet ! t’es chiante !« 

jeff goldblum en slip, super remonté (VF pour le coup)

trop emdéhaire.


sympathique petite anecdote

je suis en pleine retouche de plein de trucs. 

je veux réduire la taille d’un billet de 20 euros.

je veux le faire proprement.

je m’en remets bien entendu à mon ami photoshop.

ctrl+C, ctrl+V.

 

mais là, jeune fille naïve que je suis, ô stupéfaction :

 

wouahou.bmp

 

 

(le pire, c’est que ça marche quand même avec le billet de 10)

 

 


eh bien OUI,

j’apprécie ma solitude, que je préfère souvent à la compagnie des autres,

parce que souvent je préfère être égoïste, je préfère que ça soit facile,

je préfère être tranquille, pour éviter de supporter les gens qui sont agaçants, parce qu’ils croient tout savoir, parce qu’ils se permettent de juger, de stéréotyper, de généraliser, et pour ça, bah oui, je m’isole.

honnêtement, je perds quoi ?

ben je gagne, plutôt.

 

mais eux aussi, dans un sens, parce qu’ils gagnent quelques lignes sur un blog fantôme.

 

 

on sait pas ce qu’on fait quand on va trop vite, et la plupart du temps, on fait n’importe quoi. alors c’est la panique. on le sent très bien, ainsi que la tension qui commence à s’installer. puis, là, on essaie de s’adapter à l’autre, on veut parler en fonction de son humeur, on veut répondre selon le ton de la question. mais du coup, on l’admettra, on n’agit pas de façon sincère. et puis ça agace. alors on souffre, parce qu’on le ressent aussi, qu’on agace. alors on sait plus quoi faire, on sait plus quoi répondre, et on finit par ne plus rien répondre, ne plus rien dire du tout.

eh ben je dirai que ça me va, qu’il y ait plus rien du tout. puisque tout est perdu, tout est gâché, puisque y a déjà pratiquement plus rien autour, je vais profiter de ma solitude. et là, ça me fera du bien. je le veux, c’est ainsi, c’est comme ça, c’est tout. personne changera rien. per-sonne.

 

je vous emmerde, de très haut.


sarahd2 |
Neuf mois et plus |
Bagheera, une amie qui vous... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | j'arrête demain
| Lubna :Oui a la différence ...
| chrisfri